Contrôle Qualité

Pour tous les projets supérieurs à 1 000 mots(1), Anyword met en place un Contrôle Qualité en début de traduction, qui permet de cadrer les traducteurs et, si le volume le requiert, un Contrôle Qualité en fin de projet.

  • Le Chef de projet prélève un échantillon de la traduction en cours pour environ 10 % du volume total traité par chaque traducteur, avec un minimum de 1 000 mots.
  • Le Chef de projets communique ces échantillons à un traducteur tiers (qui ne participe pas à la traduction dans le cadre de ce projet) sans prévenir les autres traducteurs.
  • Le traducteur tiers pratique un Contrôle Qualité en se référant à la grille de contrôle du LISA QA Model(2), et répartit les erreurs qu’il identifie dans les catégories prédéfinies par cette grille. Il renvoie la grille remplie et le relevé des erreurs au Chef de projets.
  • Le Chef de projets communique le résultat de ce contrôle au traducteur. Si le taux d’erreur dépasse 0,5% du volume relu, le traducteur reprend intégralement son travail et le Chef de projets planifie un nouveau Contrôle Qualité pour ce traducteur. Sinon, les erreurs indiquées sont corrigées et la traduction se poursuit.

 

  1. Les projets dont la taille est inférieure à 1 000 mots font l’objet d’une relecture intégrale.
  2. LISA : Localization Industry Standards Association. Cette association a été dissoute il y a quelques années, mais elle a mis au point plusieurs standards extrêmement utiles à la profession, et qui sont toujours utilisés.

« La Ville de Paris a eu l’occasion d’apprécier le travail accompli par les équipes de traduction d’Anyword de décembre 2010 à décembre 2012. Cette entreprise avait, en effet, été retenue par la Direction de l’information et de la communication pour ses traductions en anglais et espagnol. Nous avons notamment pu constater la grande réactivité d’Anyword pour des traductions très régulières d’articles publiés en langue anglaise et espagnole sur Paris.fr, le portail internet de la Ville de Paris, ou pour des dossiers destinés à la presse, par exemple pour l’événement d’art contemporain Nuit Blanche. L’entreprise s’est toujours montrée à l’écoute et ses traductions ont été appréciées par nos lecteurs, touristes ou résidents étrangers à Paris. »

Vincent Morel, Responsable du Département Paris Numérique, Mairie de Paris