Confiez vos traductions professionnelles à des traducteurs professionnels !

Difficile de rester sans réaction face aux résultats de l’enquête réalisée fin décembre 2008 par l’IFOP pour le compte de Systran sur l’état du multilinguisme en entreprise (malheureusement plus en ligne). Ses résultats sont d’ailleurs repris partout, du JDN à Les Echos.

On y apprend que seuls 4% des cadres ont la possibilité de faire appel à un « interprète » extérieur pour traduire leurs documents, contre 63% qui sont amenés à le traduire « eux-mêmes ». Comme l’enquête porte essentiellement sur la traduction du français vers l’anglais, on en déduit que les deux-tiers des cadres en entreprise se pensent capables de traduction vers une langue étrangère. Est-ce que ce sont les mêmes 60% qui considèrent que le niveau de maîtrise des langues étrangères est mauvais dans leur entreprise ? Il y a pourtant aussi 60% des cadres qui se considèrent comme mal à l’aise lorsqu’ils sont confrontés en entreprise à une langue étrangère !

Bref, cette enquête, fort intéressante au demeurant, confirme une nouvelle fois la très forte méconnaissance de la fonction « traduction » au sein des entreprises françaises, qui sont pourtant nos clientes. On y assimile sans vergogne traduction professionnelle, traduction automatique, version, thème, traduction d’e-mails ou de documents… (37% des personnes interrogées sont amenées à rédiger des documentation en langue étrangère).

Je sais que ça fait un peu « coup de gueule »*, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que ce sont les mêmes répondants qui contestent, souvent avec violence, le bien-fondé de telle ou telle tournure, choisie par un traducteur professionnel de langue maternelle anglaise ayant 15 ans d’expérience, au motif que c’est « mot-à-mot » ou que « ça sent la traduction automatique ». Je crois que je préfèrerais, de loin, que les Français reconnaissent une bonne fois qu’ils sont nuls en anglais, et… ne cherchent pas à s’améliorer !

*Vous pouvez en lire un autre sur le blog de Trad’Online.

PS: Bien sûr, vous aurez reconnu l’illustration, extraite de la campagne publicitaire menée par l’organisme Telelangue.