Traduction automatique: Microsoft explique comment ça marche

L’équipe « Traduction automatique » de Microsoft a publié deux billets intéressants sur son blog dans les dernières semaines. L’un d’eux, titré « Politically Incorrect Machines » s’intéresse à la raison pour laquelle Live Translator a confondu les noms de deux hommes politiques appartenant à des partis antagonistes (un peu comme si « Nicolas Sarkozy » était traduit en « Ségolène Royal » par Google Translate…).

Afin d’expliquer la provenance de l’erreur, l’auteur du billet détaille les principes de fonctionnement des moteurs de traduction automatique statistiques. Il met notamment l’accent sur le poids, au sein de ce processus, de la fréquence des termes source et cible employés dans le corpus de textes utilisé comme référence. L’explication ne fait que quelques lignes, mais elle est très instructive. Vous pouvez aussi visiter ce lien-ci, qui renvoie sur des articles théoriques plus complets.

Un autre billet plus récent du même blog fait le point sur les divers outils de traduction automatique proposés par Microsoft, comme la traduction à partir d’Office ou d’Outlook, le traducteur de page Web, l’éditeur bilingue, etc.

Laisser un commentaire

Attention: votre commentaire est soumis à validation.

copyright 2008 - 2014 © Anyword - Tous droits réservés